Le journal La Vanguardia a publié l’information suivante :

Consommer du poisson en abondance pendant la grossesse se révèle bénéfique au développement cérébral du fœtus

La consommation abondante de poisson, supérieure aux recommandations de deux portions par semaine, a des effets bénéfiques sur le développement neuropsychologique des enfants, particulièrement si ce régime est adopté au cours du premier trimestre de grossesse. C’est ce qu’affirme une recherche menée par le Centre de recherche en éco-épidémiologie environnementale qui a suivi l’évolution de 1 600 femmes espagnoles et leurs enfants.
Jordi Júlvez, coordinateur de l’étude, explique que les résultats de la consommation abondante de poisson sont évidents lorsque les enfants ont cinq ans et souligne que ces derniers présentent moins de symptômes sur l’échelle du spectre autistique. Les chercheurs ont constaté que le plus grand bénéfice pour le développement cognitif des enfants est apporté par la consommation de grands poissons gras (la bonite ou le thon), suivis des poissons blancs (le merlu ou la sole) et des petits poissons gras (le maquereau, les sardines ou le saumon).